FAQ

Les utilitaires Data Export/Import for Oracle incluent certaines fonctionnalités supplémentaires, qui ne sont pas disponibles dans SQL Manager for Oracle, par exemple:

  • export/import de données depuis/vers plusiers tables en même temps
  • export/import de données depuis/vers les tables sélectionnées des différentes bases de données d’un seul hôte ;
  • utilitaire de ligne de commande pour exporter/importer des données en utilisant un fichier de configuration avec toutes les options.
Vous pouvez personnaliser tous les formats d’affichage : integer, float, date, time et date/time dans la fenêtre ’Options de l'environnement’ (Environment Options) sur l’onglet ‘Grille| Couleur & Formats’ (Grid | Color & Formats).
Premièrement, EMS SQL Query for Oracle fonctionne beaucoup plus vite parce que c’est une application légère. De plus, EMS SQL Query for Oracle fournit les fonctionnalités supplémentaires pour construire des requêtes, par exemple:
  • stockage de l’historique des requêtes permettant de revoir n’importe quelle requête modifiée
  • améliorations de l’interface qui facilitent votre travail

SQL Manager stocke tous les paramètres dans le registre Windows. Cela signifie que le seul moyen de transférer vos données de la base de données est d’avoir accès au registre Windows. Pour le faire, il vous faut soit télécharger le système d’exploitation depuis l’ancien HDD (si c’est possible), soit ouvrir le fichier du registre avec un programme-éditeur spécial. Si cela marche, vous pouvez décharger la branche ‘HKEY_CURRENT_USER\Software\EMS\Oracle Manager’ dans le fichier *.REG, ensuite de transférer ce fichier sur un nouveau système et enfin, d’ajouter les informations dans le registre en double-cliquant avec le souris sur le fichier.

EMS DB Extract for Oracle inclut certaines fonctionnalités supplémentaires, qui ne sont pas disponibles dans SQL Manager for Oracle, par exemple :
  • extraction des méta-données depuis plusieurs bases de données d’un seul hôte
  • application console pour exécuter l’extraction d’un simple clic
  • vitesse d’exécution rapide

L’onglet ‘DDL’ dans tous les éditeurs d’objets est en lecture seule. Il affiche la structure de l’objet sous la forme du texte SQL ainsi que les opérations que vous effectuez avec l’objet sur les autres onglets des éditeurs. Pour modifier ce texte, vous pouvez le copier dans le presse-papiers et le modifier en utilisant l’éditeur de scripts SQL.

Il vous faut entrer les valeurs suivantes:
  • Dans la section ‘Connexion’ (Connection):
    • Nom de l’utilisateur (User name) – est un nom d’utilisateur du serveur Oracle.
    • Mot de passe (Password) - est un mot de passe de l’utilisateur du serveur Oracle.
  • Dans la section ‘Tunnel SSH’ (SSH Tunneling):
    • Hôte SSH (SSH host) - est un hôte sur lequel le serveur SSH est activé.
    • Port SSH (SSH port) - est un port via lequel le serveur SSH est activé.
    • Nom de l’utilisateur SSH (SSH user name) – est un nom d’utilisateur sur le serveur Linux (c’est un utilisateur Linux, et non pas un nom d’utilisateur du serveur Oracle)
    • Mot de passe SSH (SSH password) - est un mot de passe de l’utilisateur de Linux.

Pour vous connecter au serveur Oracle installé sur un ordinateur avec le système d’exploitation Windows, vous devez désactiver la redirection de port de Oracle en saisissant 'USE_SHARED_SOCKET = TRUE' dans le registre Windows, dans la branche du registre HKLM\Software\Oracle. La connexion via SSH doit être configurée à l’aide de la méthode de nommage local (à l’aide de tnsnames.ora).

Vous devez désactiver l’option ‘Convert created objects’ names to upper case’ dans le dialogue ‘Options de l'environnement’.

Afin de créer un rapport, vous pouvez utiliser l’assistant de création de rapports (Créer → Rapport / Create → Report) ou le constructeur de rapport (Outils → Constructeur de rapport / Tools → Report Designer). Pour créer un rapport simple basé sur une requête, sélectionnez Master Data lors de la deuxième étape de l'assistant, double-cliquez sur ‘Master Data’ et indiquez une requête pour votre rapport. Enfin, vous devez configurer des options supplémentaires lors des étapes restantes de l’assistant. Pour terminer, cliquez sur le bouton Finir.

Le dialogue ‘Informations d'enregistrement de la base’ (Database Registration Info) contient l’onglet ‘Journal’ (Log) qui vous permet d’activer les traces sur les modifications des méta-données exécutées dans une base de données, et des instructions SQL exécutées dans l’ Éditeur SQL.

Ces versions de SQL Manager for Oracle se diffèrent par leurs fonctionnalités. En tant qu’application gratuite SQL Manager Freeware dispose de certaines restrictions : la taille maximum de bases de données enregistrées ne doit pas dépasser 4Gb, ainsi que beaucoup d’autres restrictions. Vous pouvez voir la liste des différences fonctionnelles entre les versions sur notre site sur la page Tables des fonctions.

Les champs de type BLOB, CLOB, NCLOB, BFILE, LONG, LONG ROW et XML ne sont pas exportés par défaut. Vous devez sélectionnez manuellement ces champs sur l’onglet ‘Champs’.

EMS SQL Manager for Oracle est un outil de base de données puissant pour l’administration et le développement de serveur Oracle. L’outil dispose d’un interface graphique simple d’emploi qui vous permet de créer et de modifier facilement les objets de bases de données Oracle, de concevoir visuellement les bases de données Oracle, d’exécuter les scripts SQL, d’exporter et d’importer les données des bases de données Oracle et fournit beaucoup d’autres services utiles qui rendent la gestion d’Oracle plus facile que possible.

La fonction ’Exporter en tant que script SQL’/’Export As SQL Script’ est prévue pour exporter les données de tables vers les bases de données des autres serveurs (DB2, InterBase, SQL Server, MySQL, PostgreSQL). La fonction ’Extraire les méta-données’ / ’Extract Metadata’ est prévue pour copier les données vers les tables de serveur Oracle.
Pour commencer à travailler vous devez avoir la possibilité de vous connecter au serveur Oracle local ou distant. Votre ordinateur doit satisfaire aux pré-requis de EMS SQL Manager for Oracle.
Afin de modifier un répertoire suivez les étapes suivantes:
  • Cliquez avec le bouton droit de la souris sur une base de données nécessaire dans l’explorateur de bases et sélectionnez l’élément ‘Info sur la base de données enregistrée’ (Database Registration Info) dans le menu contextuel (vous pouvez aussi rechercher cet élément dans le menu principal ‘Base de données’/ ‘Database’). La fenêtre des informations d’enregistrement de la base de données va s’ouvrir.
  • Passez à la section ‘Répertoires’ (Directories).
  • Puis réglez le répertoire par défaut pour l’export de données.