EMS logo

Produits

Choisissez votre outil SQL

Notre statut de partenariat

Microsoft Certified Partner
Oracle Certified Partner
Embarcadero Technology Partner

EMS nouvelles et actualités

Nouvelles principales

06/10/2014
Quoi de neuf dans SQL Manager for PostgreSQL 5.5

Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de la nouvelle version de SQL Manager for PostgreSQL - un outil puissant de développement et de gestion des bases de données PostgreSQL. Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme depuis la page de téléchargement.

Quoi de neuf dans SQL Manager for PostgreSQL 5.5 ?

  1. La prise en charge de nouvelles fonctionnalités PostgreSQL 9.4 a été ajoutée :
    - La prise en charge du type de données JSONB
    - Nous avons ajouté la prise en charge de la modification « Deferrable » des paramètres des clés étrangères, sans nécessité de recréer la clé
    - La prise en charge de la possibilité de transfert de tous les objets depuis un espace disque logique vers un autre
  2. Extraction des bases de données. Le script de résultat est maintenant correctement organisé en fonction des dépendances d’objet.
  3. Sauvegarde des bases de données. Il est maintenant possible de mettre la date/l'heure actuelles dans le nom d'une copie de sauvegarde.
  4. Gestion des modifications. La prise en charge du client « Slik Subversion 1.8.x » a été ajoutée (SQL Manager est compatible uniquement avec la version client 32-bits).
  5. Éditeur SQL. Complétion automartique de code. La liste des mots-clé PostgreSQL a été mise à jour, en conformité avec les dernières versions du serveur.
  6. Éditeur de table. Réorganisation des champs. Les déclencheurs se créent maintenant dans le script de modification après l’insertion de données.
  7. Éditeur SQL. Si l’option ‘Don’t save queries automatically for the next session’ est activée, le message d’alerte apparaît maintenant lors de la fermeture de l’onglet “Editeur SQL”. Ce message d'alerte prévient que les modifications (si ces dernières ont eu lieu !) ne seront pas sauvegardées automatiquement.
  8. Gestion des modifications. SVN.
    - Si le certificat HTTPS est non valide, l’utilisateur effectuant l’opération sera demandé s'il voudra ignorer l’erreur de validation ou annuler l’opération.
    - L’erreur “Cannot write database history record” survenait lors de la saisie des caractères non latins dans les commentaires de validation pour le Système de contrôle de versions. L’erreur est corrigée.
  9. Éditeur SQL. Plan de la requête. Les valeurs numériques sont maintenant alignées à droite et scindées en fonction de commandes.
  10. Explorateur de bases. Le champ de recherche ne se vide plus après la fin de la recherche.
  11. Sauvegarde de la base de données. Le journal d'opérations volumineux étaient souvent tronqué vers la fin. L’erreur est corrigée.
  12. Fonction DDL. Les caractères interdits pour les identificateurs sans guillemets étaient mis entre guillemets de façon incorrecte dans les noms des paramètres. L’erreur est corrigée.
  13. Exportation de données. Lors de l’exportation des champs de type “integer” vers les fichiers DBF, les valeurs s'affichaient avec le séparateur des milliers dans le fichier de résultat. L’erreur est corrigée.
  14. Lors de la modification du nom d’un champs d’affichage, un script erroné se générait si ce champ provenait d’un schéma qui n’était pas un schéma par défaut. L’erreur est corrigée.
  15. Des erreurs survenaient parfois lors de la modification d’un type de champ par le type « smallserial ». L’erreur est corrigée.
  16. Débogueur des fonctions. Il était impossible de modifier la valeur de la variable de type time.
  17. Beaucoup d’autres améliorations et corrections d’erreurs mineures ont été ajoutées.

twitterfacebook